Le Pionnier en protection juridique

Notre collègue prend la parole : Joey Pante

La D.A.S. compte actuellement 276 employés. Pour cette interview, nous laissons la parole à notre collègue : Joey Pante

 

« Le plus grand échec est de ne pas avoir le courage d’oser »

 

Service: Production

Fonction: Gestionnaire comptes producteurs 

Age: 21 ans 

Nombre d’années à la D.A.S.: 3 ans 

Joey Pante a débuté sa vie professionnelle à la D.A.S. il y a 3 ans, alors qu’elle n’avait que 18 ans. Elle a rapidement évolué au sein de l’équipe production et elle occupe actuellement un poste unique au sein de ce service, gestionnaire de comptes producteurs.

Joey se décrit comme « une personne minutieuse, indépendante et perfectionniste », elle adore les challenges et la diversité. En dehors du boulot elle est toujours à l’affut de découvertes et d’apprentissage.

 

Joey, en quoi constitue le travail d’une « Gestionnaire comptes producteurs »?

Un gestionnaire compte producteur s’occupe des agences des courtiers. Les tâches varient, mais tout ce qui touche aux agences des courtiers passe par ce service.

Lorsque qu’un courtier souhaite modifier ses coordonnées, recevoir un user qui donne accès à l’Extranet ou avoir des informations générales ou comptables sur son agence, il contacte le service compte agent. De-même lorsqu’il a racheté un portefeuille, qu’il désire ouvrir une agence chez nous ou qu’il a des questions sur sa convention d’intermédiation. 

De ce fait, je collabore très souvent avec le service production, le service comptabilité et le service commercial (tels que les Area Managers).

Et comment t’es-tu retrouvée à la D.A.S. à l’âge de 18 ans?

Je venais de terminer ma secondaire et voulant entrer dans la vie active, j’ai cherché du travail.

Je suis alors tombée sur une offre d’emploi de la D.A.S.  « Collaboratrice Production – Labelling », pour laquelle j’ai tout de suite postulé. Je ne m’attendais pas à recevoir de réponse, mais quelques jours plus tard j’ai reçu un mail des ressources humaines m’annonçant que j’ai été sélectionnée pour le poste. 

Suite à cela, j’ai eu un entretien d’embauche et me voilà à la D.A.S. depuis et très heureuse d’avoir intégré cette compagnie qui m’a fait évoluer.

La D.A.S. a rapidement décidé d'appliquer le travail à domicile pour les employés lorsque le coronavirus a fait son apparition en Belgique. Comment avez-vous vécu cette période et comment vivez-vous cette période actuellement? 

J’ai trouvé la réaction de la D.A.S. face à la crise impressionnante. La situation a très vite été gérée.

Au départ c’était plutôt sympa. On ne va pas se mentir, le fait de ne pas devoir s’apprêter le matin et de ne pas devoir faire la route jusqu’au bureau était assez plaisant. Cela nous a permis d’avoir plus de temps pour soi. 

Ce sentiment n’a duré qu’un temps. Au bout de quelques mois le manque de contact social s’est fait ressentir. Heureusement que le téléphone existe et que malgré tout il suffit de composer un numéro pour pouvoir joindre un collègue et de discuter de la pluie et du « beau » temps. 

Je tiens, par ce biais, à remercier nos teamleaders qui ne laissent pas tomber leur équipe et font de leur mieux pour que le télétravail reste agréable et surtout supportable. 

Actuellement, je n’attends qu’une chose, reprendre une vie « normale » et pouvoir enfin retrouver mes collègues au bureau.

Quel est le plus grand moment que vous avez vécu à la D.A.S. ?

Le plus grand moment a été lorsque j’ai repris le poste d’une merveilleuse collègue désormais partie à la retraite.

Le fait de changer de poste m’a prouvé que la D.A.S. et mon teamleader croient en moi, me font confiance et sont satisfaits de mon travail. Ils m’ont donné et me donnent, la chance d’évoluer.

Par ailleurs, la satisfaction et la reconnaissance des courtiers et de mes collègues sont importants. Si le courtier est content, je le suis. Ça fait un peu bon élève, mais c’est réellement ce qui me motive. 

Merci beaucoup pour ce moment passé avec toi Joey, pour finir cette interview peux-tu nous dire une citation qui a du sens pour toi ?

« Le plus grand échec est de ne pas avoir le courage d’oser ». Il faut toujours dépasser ses limites et sortir de sa zone de confort pour avancer et évoluer personnellement et professionnellement et surtout pour vivre de belles choses, c’est pourquoi cette citation est ma devise au quotidien.


Merci de nous avoir permis de mieux vous connaître, Joey!

 

Vous voulez travailler à la D.A.S. comme Joey ? Consultez nos offres d'emploi !

 

Notre dernière actualité

Restez au courant des dernières nouvelles, des conseils utiles et des tendances.

Notre collègue prend la parole: Catherine Losson
30/08/2021 12:11
Notre collègue prend la parole: Catherine Losson
Découvrir
L’importance d’une protection juridique complète pour les professions médicales et paramédicales
05/07/2021 15:11
L’importance d’une protection juridique complète pour les professions médicales et paramédicales
Découvrir
D.A.S. Legal Advisors vous conseillent: peut-on vraiment tout écrire sur les réseaux sociaux, sans risque de sanction ?
01/07/2021 11:36
D.A.S. Legal Advisors vous conseillent: peut-on vraiment tout écrire sur les réseaux sociaux, sans risque de sanction ?
Découvrir
Le nouveau Tableau Indicatif 2020 est sorti !
17/06/2021 12:30
Le nouveau Tableau Indicatif 2020 est sorti !
Découvrir