Le Pionnier en protection juridique

Des travaux de construction d'une station d'épuration commencent près de notre assuré….

Kévin et Marie Dewit sont propriétaires d’une belle habitation dans le Brabant Wallon. Des travaux de construction d’un collecteur d’eaux usées sont entrepris à proximité de leur domicile. Rapidement, des fissures inquiétantes font leur apparition sur la façade de la maison. Kévin et Marie se tournent alors directement vers la D.A.S. par l’intermédiaire de leur courtier.

Il est nécessaire d’agir rapidement pour éviter que la situation ne se dégrade. La D.A.S. mandate immédiatement un expert pour se rendre sur place et poser un premier diagnostic.

L’expert confirme que la stabilité du bâtiment est susceptible d’être mise en péril. Face à cette situation, la D.A.S. confie sans plus attendre le dossier à leur avocat pour introduire une procédure judiciaire.

Rapidement, l’avocat obtient un jugement désignant un expert judiciaire qui se voit confier pour mission d’identifier la cause des fissures et de chiffrer le dommage encouru par la famille Dewit.

La matière est très technique et l’expertise est d’une rare complexité. Il est indispensable de procéder à des essais de sol pour vérifier si la cause des désordres constatés sur la façade n’est pas d’ordre naturel.

Pour ce faire, l’expert judiciaire doit se faire assister de véritables spécialistes, et son choix se porte sur l’Université de Liège. Coût de l’opération : 27.730 € HTVA… dans un premier temps !

Ce montant astronomique ne doit heureusement pas être supporté par Mr et Mme Dewit : c’est la D.A.S. qui le prend intégralement en charge au titre de frais de justice.

La discussion juridique est elle aussi complexe puisque l’intercommunale, maître de l’ouvrage, et l’entrepreneur qui réalise les travaux n’ont pas l’intention de se laisser faire : l’entrepreneur appelle à la cause son assureur « tous risques chantier » tandis que l’intercommunale se retourne contre deux autres responsables potentiels intervenus dans la conception du chantier (un bureau d’étude et un bureau de contrôle technique). La procédure réunit désormais six parties !

Au fur et à mesure des opérations d’expertise, le conseil technique de Kévin et Marie Dewit a chiffré le coût de la remise en état de l’habitation à la somme de 268.000 €. L’enjeu du dossier est donc colossal.

À ce jour, le dossier d’une particulière complexité, est en cours depuis 4 années. L’expertise n’est pas encore clôturée.

On imagine facilement qu’une défense aussi spécifique sur un double plan juridique et technique est excessivement coûteuse.

À raison, puisque jusqu’à présent, la D.A.S. a déboursé la somme de … 87.706,44 € pour venir en aide à ses clients. Cette somme se décompose comme suit :

· 53.263,94 € de frais d’expertise judiciaire

· 30.627,29 € de frais d’avocat

· 3.500,21 € de frais de conseil technique

· 315 € de frais d’huissier

 

Mais cette histoire folle ne s’arrête pas là. Il est en effet important de savoir que cette défense efficace, spécialisée et coûteuse est accordée à Mr et Mme Dewit en échange d’une prime annuelle de 46 € puisqu’ils sont couverts au travers d’une police « Vie Privée » dans le cadre de la garantie « Recours Civil ».

C’est là que l’on constate une fois de plus que la D.A.S. fait la différence grâce à ses plafonds d’interventions maximales qui permettent d’offrir une garantie très étendue.

 

Avec la D.A.S. vous avez un partenaire de qualité qui reste toujours à vos côtés grâce à son équipe juridique spécialisée.

Notre dernière actualité

Restez au courant des dernières nouvelles, des conseils utiles et des tendances.

Notre collègue prend la parole: Catherine Losson
30/08/2021 12:11
Notre collègue prend la parole: Catherine Losson
Découvrir
L’importance d’une protection juridique complète pour les professions médicales et paramédicales
05/07/2021 15:11
L’importance d’une protection juridique complète pour les professions médicales et paramédicales
Découvrir
D.A.S. Legal Advisors vous conseillent: peut-on vraiment tout écrire sur les réseaux sociaux, sans risque de sanction ?
01/07/2021 11:36
D.A.S. Legal Advisors vous conseillent: peut-on vraiment tout écrire sur les réseaux sociaux, sans risque de sanction ?
Découvrir
Le nouveau Tableau Indicatif 2020 est sorti !
17/06/2021 12:30
Le nouveau Tableau Indicatif 2020 est sorti !
Découvrir